Tout sur les formations

16 juin 2015

Tir sportif professionnel

tir sportif

Comme son nom l’indique, le tir sportif est une discipline dont l’objectif est de tirer sur des cibles avec des armes. La précision est donc très importante pour ce sport, mais dans certaines catégories, la vitesse est également exigée. Plusieurs types d’arme peuvent être utilisés, comme le pistolet, la carabine, l’arbalète ou même des armes anciennes. Les cibles peuvent être fixes ou mobiles, à des distances variant entre 10 et 300 mètres, ou même au-delà pour le tir longue distance.

L’apprentissage de base

Pour apprendre le tir sportif, il faut commencer par les bases. Ces dernières intègrent la connaissance des armes, leur fonctionnement et les organes qui les composent. L’apprentissage doit aussi comprendre la détermination de la trajectoire d’un projectile, ainsi que l’aspect sécurité. Pour la pratique, les cibles se situant à 10 mètres sont préconisées, pour se familiariser avec tous les éléments.

Comment devenir professionnel ?

Pour devenir professionnel en tir sportif, il faut d’abord avoir une maîtrise totale de la discipline. En effet, être professionnel suppose de figurer parmi les meilleurs. Un entrainement rigoureux est donc nécessaire, ainsi que de l’abnégation et un esprit de compétition. Par ailleurs, il faut intégrer de grands clubs, pour être parmi les élites et pour participer aux différentes compétitions qui se tiennent, aussi bien nationales qu’internationales.

Le lien entre l’airsoft et le tir professionnel

L’airsoft est un jeu qui se joue avec des répliques d’armes à feu réellement existantes. Les joueurs peuvent créer leurs propres scénarios, et instaurer leurs propres règles. Toutefois, il s’agit principalement d’un affrontement entre deux ou plusieurs équipes, et ceux qui ont eu le moins de touchés sont vainqueurs. Pour plus d'informations vous pouvez vous rendre sur des forums comme http://airsoft-63.superforum.fr ou contacter des spécialistes comme www.phenixairsoft.comLes pratiquants du tir sportif peuvent briller dans l’airsoft, étant donné leur maîtrise des armes et leur précision dans les tirs, que les cibles soient mouvantes ou immobiles.

Posté par Leonform à 12:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


20 mai 2015

Devenir créateur de bijoux

Bijoux

Devenir créateur de bijoux : vivre de sa passion

Le monde de la mode, les métiers créatifs et la joaillerie font rêver, et offrent de nombreuses opportunités de carrière pour les plus passionnés, qui sont prêts à s'y investir totalement. Des autodidactes aux plus grandes écoles en passant par les formations en ligne, il existe une multitude d'offres pour apprendre ce métier exigeant. Avant de vous lancer, commencer par réfléchir au type de bijou qui vous attire le plus : la formation ne sera évidemment pas la même si vous souhaitez créer des articles en métaux précieux ou si vous préférez la laine ou le fil d'aluminium.

Devenir créateur de bijoux en autodidacte, à réserver aux plus audacieux

Tout d'abord, si vous n'avez pas le temps ou l'argent nécessaires pour débuter une formation professionnelle dans le domaine de la joaillerie, vous pouvez tenter votre chance en tant qu'autodidacte. C'est un choix fait par de nombreux auto entrepreneurs. Il vous suffira d'investir dans quelques livres, de vous renseigner auprès de la chambre du commerce ou de la chambre des métiers de votre département, et de vous lancer ! De nombreux créateurs se sont lancé et propose leur création sur des sites de vente spécialisés comme http://www.bethsabee.fr

Vous trouverez de nombreux kits disponibles dans le commerce pour apprendre à créer vos premiers bijoux, en perles, en bois, en tissus ou encore en fil d'aluminium.

Les formations en ligne, pratiques et peu coûteuses

Vous trouverez ensuite un vaste choix de formations en ligne qui vous permettront de découvrir les bases du métier. Il faut néanmoins être prudent, car Internet propose le pire comme le meilleur dans ce domaine. De nombreux créateurs professionnels proposent des cours en e-learning, souvent accompagnés par des Master class ou des stages. Ces formations vous permettront de vous spécialiser dans un style de bijoux bien précis et de profiter des précieux conseils d'artisans confirmés.

Les formations en école, incontestablement les plus qualifiantes

Il existe plus d’une vingtaine de centres de formation ouverts à tous spécialisés dans la création de bijou en France. Ainsi, vous pourrez par exemple vous inscrire dans un CFA de la bijouterie joaillerie (cfa-bjop.com), vous diriger vers l’Ecole privée de la bijouterie joaillerie à Paris, et, si vous habitez en province, vous inscrire à la SEPR de Lyon ou encore découvrir le centre de formation Armelle de Montpellier (www.formations-hbjo.com/details_etablissement.php?id=29). Il est également possible de suivre ce type de formation à l’Ecole Tane, en Bretagne, située dans la région de Ploëmel. Par ailleurs, de très nombreuses marques de luxe proposent leurs propres formations, comme par exemple Van Cleef & Arpels.

Les différents cursus possibles

Pour pouvoir accéder à une formation professionnelle dans le but de devenir créateur de bijoux, il vous faudra au minimum commencer votre cursus par un CAP de deux ans, directement après la troisième. Il vous sera également possible de vous spécialiser dans la joaillerie ou dans la gemmologie avec un niveau BP. Si vous avez obtenu votre baccalauréat, vous pourrez-vous orienter directement vers un BMA en art du joyau, qui vous permettra de réaliser des bijoux en diamant ou autres pierres précieuses, ainsi que des bijoux haut de gamme en métaux pour les hommes comme pour les femmes. Enfin, il existe une option supplémentaire, après un niveau Bac +2, qui vous permettra d'approfondir votre maîtrise de la création du bijou et d'obtenir un DMA.

Posté par Leonform à 12:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 mai 2015

Devenir assistante maternelle

Assistante maternelle

Le métier d'assistante maternelle est de plus en plus demandé et surtout de plus en souvent beaucoup exercé par des femmes qui trouvent des avantages dans ce merveilleux métier.

Son travail

Les assistants maternelle travaillent soit chez elles soit dans les crèches. Elles s'occupent de jeunes enfants, parfois même de nourrissons. C'est donc des responsabilités qui attendent les assistantes maternelle. Elles doivent s'occuper des enfants mais aussi leur donner une première éducation. Elles ont le privilège de les voir grandir et de leur apprendre les premières choses de la vie.On peut appeler "nounou" une assistante maternelle. D'ailleurs on constaté une demande croissante dans les grandes villes que ce soit pour trouver une nounou à Paris, à Lyon ou une nounou à Marseille.

Une bonne assistante Maternelle est une personne chez laquelle un enfant est content d'aller. Il sait ou elle sait qu'il ou qu'elle va passer une bonne journée riche en nouveautés et en activités ludiques. Quand elle travaille chez elle, elle n'a pas beaucoup d'enfants. 

Elle doit avoir du matériel adapté aux jeunes enfants. Un point très important est la sécurité. La sécurité chez elle doit être irréprochable. Donc avant de commencer,l’assistante maternelle doit investir dans du matériel mais aussi des jeux pédagogiques. Elle doit être irréprochable sur l'hygiène et proposer des menus variés.

Bien évidement, quand c'est le moment de la diversification, les parents et l’assistante maternelle travaillent ensemble pour que l'enfant goûte à tout. Si l'enfant fait une réaction allergique a un aliment, elle doit être tenue au courant. L’assistante maternelle doit tout savoir sur l'enfant qu'elle garde.

Les sorties

Elle peut les amener au parc ou faire des rencontres avec d'autres enfants pour travailler la sociabilité des enfants. Le personnel de la pmi contrôle souvent les assistantes maternelle afin de se rendre compte de leur travail. C'est aussi un interlocuteur pour les assistantes maternelle.

Le dialogue avec les parents

L’ assistante maternelle doit privilégier le dialogue avec les parents. Le matin et le soir les parents anxieux ont besoin de parler avec elle, de savoir ce qu'il s'est passé dans la journée de son petit. Ce dialogue est indispensable notamment quand c'est le moment de passer au pot par exemple. Il faut que l’assistante maternelle suive ce qu'il se passe a la maison pour pouvoir le reproduire chez elle et donc qu'il y est une continuité. L'enfant le ressent et ça le sécurise.

Une assistante maternelle peut aussi travailler dans une crèche. C'est dans la collectivité que l'enfant évolue. L’assistante maternelle travaille avec d'autres personnes et s'occupent donc de plusieurs enfants.

Les formations

Devenir assistante maternelle, c'est avant tout passer un cap petit enfance et le Bafa. Ce sont des diplômes qui demandent beaucoup de travail. On peut le préparer à distance ou dans des écoles qui dispensent des cours qui préparent au cap. Il est important d' aller voir une assistante maternelle au travail sur plusieurs jours afin que la candidate se rende compte du travail.

Une assistante maternelle est une personne patiente, qui aime travailler avec les enfants. Elle doit être réactive et attentive à tout. Elle doit aussi travailler avec les autres, qu'elle travaille chez elle ou qu'elle travaille en collectivité. C'est bon pour les enfants mais bon pour elle aussi. Mais une assistante maternelle est avant tout une femme qui aura le coeur brisé à chaque fois que les petits qu'elle garde partiront à l'école. Un travail merveilleux.

Posté par Leonform à 12:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 mai 2015

Comment devenir parfumeur

Parfumeur

Un parfumeur est avant tout un créateur. En effet, ce sont ses mélanges d'essences qui doivent répondre à la demande d'un client. Qu'il travaille à la création d' un parfum pour une lessive ou pour une eau de toilette de grande marque, un parfumeur se doit d'être vigilant à plusieurs niveaux notamment, l'allergie et la toxicité des solvants pour la santé et pour l'environnement.

Qualités d'un parfumeur

Avant d'entreprendre une formation pour devenir parfumeur, vous devez déjà bénéficier de quelques qualités absolument nécessaires pour aimer et faire correctement ce métier. Tout d'abord, bien entendu, il faut avoir un nez. En d'autres termes, il faut pouvoir identifier, reconnaître et mémoriser des milliers de senteurs de base qui servent de matières premières à toutes les créations.

D'autre part, de même qu'un musicien va utiliser ses connaissances en harmonie pour écrire une composition agréable à l'écoute, le parfumeur doit être capable d'utiliser ses connaissances des senteurs pour créer une odeur en cohérence avec la mode, le produit qui le portera, etc.

Enfin, pour être parfumeur, vous devez absolument être patient et persévérant. L’obtention de la senteur recherchée ne vient que très rarement au premier essai !

Vous pouvez réaliser des stages dans des parfumeries pour avoir une première approche avec les parfums. Contactez par exemple la parfumerie Mireille à Sorgues, http://www.parfumerie-en-ligne.com. Si vous êtes basé dans d'autres régions, allez à la rencontre des commerçants, ils se feront un plaisir de vous aider dans votre démarche d'apprentissage dans le domaine de la parfumerie.

Le cursus pour devenir parfumeur

Pour devenir parfumeur, il est nécessaire d'avoir au moins un bac + 3 scientifique. Pour cela, vous pouvez :

  • soit préparer une licence de chimie ou biologie avec une spécialité en parfums, arômes et cosmétiques : l'université Montpellier 2 propose ce parcours. 
  • soit opter pour une licence professionnelle du secteur des industries chimiques et pharmaceutiques :
  • Licence pro industries chimiques et pharmaceutiques spécialité analyses et applications des industries de la parfumerie, de la cosmétique et des arômes alimentaires. Cette licence est dispensée à l'université de Versailles Saint Quentin en Yvelines (www.uvsq.fr). Il est même possible de suivre cette formation en apprentissage en passant par l'Isipca (Institut supérieur international du parfum, de la cosmétique et de l'aromatique alimentaire).
  • Licence pro industries chimiques et pharmaceutiques spécialité formulation,
  • Licence pro industries chimiques et pharmaceutiques spécialité méthodes physico-chimiques d'analyses.

Ces deux dernières licences professionnelles sont proposées à l'unité de formation des sciences chimiques à l'Université de Bordeaux dans la ville de Talence. Pas d'apprentissage possible.

Des formations supérieures sont également possibles pour avoir un bac + 5

  •  l'École supérieure du parfum située à Paris 15ème délivre un diplôme spécialisé après 4 années de formation et 1 année de stage après le bac. Pour les bacheliers des sections ES, L, STAV, une mise à niveaux dans les matières scientifiques est obligatoire pour poursuivre la formation. Possibilité d'intégrer l'école en cours de formation avec des équivalences scientifiques même étrangères.
  •  le master arômes, parfums, cosmétiques, quant à lui se fait à l' Unité de Formation et de Recherche (UFR) des sciences et techniques du Havre.
  • le master pro ingénierie des cosmétiques, arômes et parfums est dispensé à l'université Montpellier 2 (portail.univ-montp2.fret peut donc s'enchaîner à la licence de chimie ou biologie avec une spécialité en parfums, arômes et cosmétiques.
  • le master pro chimie spécialité formulation et évaluation sensorielle des industries des parfums, cosmétique et aromatique alimentaire est la suite pédagogique de la licence pro industries chimiques et pharmaceutiques spécialité analyses et applications des industries de la parfumerie, de la cosmétique et des arômes alimentaires . Ce mateur est délivré par l'université de Versailles Saint Quentin en Yvelyne et enseigné en apprentissage à l'Institut supérieur international du parfum, de la cosmétique et de l'aromatique alimentaire (ISIPCA).

Posté par Leonform à 16:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 avril 2015

Comment devenir sportif professionnel?

cyclistes pro

C'est le rêve de nombreux enfants qui ont une passion sportive. Il est vrai que les enfants sont fans de plusieurs sportifs de haut niveau. Ils les voient partout: à la télévision, dans les magasines et sur internet. Ils sont inondés d'images qui montrent ces sportifs en train de faire leur passion toute la journée et être payés pour le faire. Il est donc tout naturel que les enfants veulent cette vie et certains y parviennent. Voici un descriptif afin de devenir sportif professionnel.

Les sports ne manquent pas. On peut devenir footballeur professionnel mais aussi golfeur professionnel, nageur professionnel, cycliste professionel... Et le sport n'est pas un monde uniquement masculin. De plus en plus de femmes se mettent au sport et en font leurs métiers.

Tout d'abord, il faut commencer par faire de nombreux entraînements, ne pas compter ses heures sur les terrains et dans les salles. Le sport doit faire partie de la vie du sportif professionnel. Il fut donc être prêt à faire des sacrifices. Pas de sorties jusqu'à tôt le matin, pas d'excès, une alimentation saine et contrôlée. C'est un emploi du temps serre, qui ne laisse pas de place aux autres loisirs. Pour devenir sportif professionnel, il faut être l'un des meilleurs, voire même le ou la meilleure.

Il faut avoir un bon palmarès et avoir souvent participé à des compétitions et à des tournois. Votre nom doit circuler déjà dans le monde sportif. Il faut voir un mental et des muscles en béton. Une défaite doit été analysée. Il faut savoir se relever d'une défaite. Mais il faut savoir être humble en cas de victoire et également l'analyse. Vous devez savoir gérer votre image. Être un sportif professionnel c'est aussi s'exposer au monde et à ses inconvénients. Pour être un sportif professionnel, vous devez devenir un des symboles de ce sport. Vous devez mener une vie exemplaire car vous allez devenir un exemple pour les plus jeunes qui voudraient faire comme vous.

Il va falloir passer par une formation. Vous pouvez passer dans les formations sports études qui vous permettront d'avoir un diplôme et continuer à pratiquer le sport que vous aimez. Mais attention, la encore il va falloir suivre une vie saine et être discipliné, ce qui est parfois difficile quand on est un ou une jeune adolescent. Vous devez passer par les sections sportives scolaires, les pôles espoir et France, l'Institut national du sport et de l'éducation physique (INSEP) ou les Centres régionaux d'éducation populaire et de sport (CREPS). Il n'y a pas de diplôme de sport. Il est important d'exceller dans son sport.

Beaucoup de sportifs professionnels doivent avoir un plan B. On en connaît qui ont du arrêter leur carrière brutalement à cause d'une mauvaise blessure par exemple. Et si leur carrière se fait sans embûches, un sportif qui 35 ans est un vieux sportif. Il faut penser à la suite avant que la carrière commence. Pensez donc à votre reconversion, à ce que vous ferez quand vous ne serez plus le ou la championne.

Sources:

http://sport-monde.fr

www.insep.fr

 

Posté par Leonform à 15:08 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Devenir joueur professionnel d'airsoft

joueur d'airsoft pro

L’airsoft est un jeu utilisant des répliques d'armes à feu propulsant des billes en plastique. Les billes peuvent être de taille variable, 6 ou 8 mm, et de poids différent, 0.10 à 0.43 gramme. La puissance varie elle de 0.1 à 2 joules.

La propulsion est assurée par de l'air comprimé, un gaz, du CO2, des batteries voire un simple ressort.
Un port d'armes n'est pas indispensable sauf pour les armes dont la puissance est supérieure à 2 joules. Le but est d'éliminer les équipes adverses.

Pour des raisons de sécurité, lorsque l'on pratique l'airsoft, une protection oculaire est obligatoire.

Les joueurs professionnels

De nombreuses associations ont été crées sur tout le territoire pour les joueurs professionnels. C'est via ces associations que les joueurs peuvent participer à des événements, s'inscrire à des tournois, rencontrer d'autres professionnels. Pour chaque partie d'airsoft organisée, le scénario est disponible à l'avance, les règles de jeu et de sécurité sont précisées, les joueurs pro peuvent ainsi participer à de nombreuses parties sur la France entière et même à l'étranger. Pour trouver une association visitez ce forum: http://www.france-airsoft.fr/forum/index.php?s=0481c05220e68291addc5a722c868061&showforum=117

L'avantage pour les pros de passer via des associations et de pouvoir souscrire facilement à une assurance qui va couvrir les risques inhérents à la pratique de ce nouveau sport qu'est l'airsoft.

Pour devenir un joueur professionnel, plusieurs étapes sont à respecter

  • Découvrir le jeu en participant à des tournois ludiques amateurs,
  • Progresser dans le maniement des armes et la customisation des armes,
  • S'inscrire pour participer à des tournois organisés par la FFA, des associations ...

Il est également primordial de se constituer un équipement de qualité pour participer aux tournois professionnels :
- armes (armes de point, répliques d'armes longues, mines, grenades),
- billes,
- accessoires (lampes, chargeurs, cibles, rails ...)
- tenues et protection,
- équipements tactiques,
- etc.

Des équipements professionnels existent désormais pour les joueurs pro : radars, supports à chargeur, et des revues destinées aux professionnels sont régulièrement éditées.

Le jeu

Le jeu repose sur un scénario : capture d'un drapeau, capture de la balle d'un joueur adverse, personne VIP à protéger, libération d'otages ... les joueurs peuvent créer eux mêmes des scénarios originaux et adaptés à leurs envies.

Les répliques d'airsoft sont en général personnalisées : rajout d'accessoires (lunettes de visée, silencieux, lampe, guide laser, lance grenade ...). Il est également possible d'adapter les caractéristiques techniques des répliques.

La sécurité

Les règles de sécurité pour l'airsoft sont importantes dans ce nouveau sport : protection oculaire obligatoire, protection du visage et en particulier des dents, tenues résistantes, chaussures montantes, respect de distances minimales ...

L'airsoft se pratique sur divers types de terrains : forêts, maisons et locaux abandonnés, terrains privés disponibles à location, zones montagneuses ...
Une "Charte de l'airsofteur" est établie dans chaque pays, elle définit les règles du jeu, normes de sécurité, puissance des armes ... et un brieffing sécurité est en général proposé avant chaque partie.

L'équipement, les modes de jeu

Au delà d'un nouveau jeu de loisirs, l'airsoft devient une discipline sportive à part entière. On définit trois modes de jeu : jeu de loisir, en petit groupes, entre amis, jeu de tir sur cible, jeu en mode collectionneur avec des armes de collection.

En France, la fédération française d'Airsoft (FFA) définit les règles et modes de jeu. Voir les règles sur ce site: http://airsoft-plus.eu

Alors amateurs mais futurs passionnés, professionnels, contactez vite des associations pour vous inscrire à des tournois, investissez dans un équipement adaptés et ...enjoy !

Posté par Leonform à 13:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Comment devenir community manager

communauté

Il existe de plus en plus de formations pour devenir Community Manager. Que valent-elles réellement et comment faire le bon choix ? Les informations suivantes traitent des différents cursus de formation qui débouchent vers le métier de Community Manager, en distinguant les formations Post bac, les formations à distance et les formations de reconversion. Avant toute chose si vous souhaitez mieux cerner ce métier nous vous invitons vous rendre sur ce site informatif suivant: http://www.agence-web-plus.fr, qui aborde la thématique du webmarketing en détail.

Les formations post baccalauréat de Community Manager

Ces formations pour devenir Community Manager sont proposées principalement dans les écoles de communication. Il n’existe pas d’offres de formations initiales, car sont principalement proposées des formations de spécialisation. Les diplômes proposés vont du BAC+3 au BAC+5.

  • Formations de niveau BAC+3 : Elles sont accessibles après un diplôme BAC+2. On peut les suivre notamment à :

o L’IUT La Roche-sur-Yon où il existe une licence pro Animation de réseaux et de communautés qui est proposée en alternance, au rythme mensuel de deux semaines en entreprise et 2 semaines à l’institut
o L’école spécialisée dans la formation aux métiers du web qu’est Cifacom au sein de laquelle, une licence professionnelle en community mangement est proposée en alternance à hauteur de 4 jours par semaine en Entreprise.

  • Formation BAC+5 : Elles sont accessibles soit à partir d’un Master 1, soit après une licence professionnelle. On peut citer entre autres :

o le Master 2 professionnel en Communication et Technologie Numérique proposé par CELSA aux titulaires d’un Master 1, qui dure entre 15 et 18 mois (répartis en 12 mois de cours et 3 à 6 mois de stage).
o La spécialisation en communication digitale de L’ECS (European Communication School) d’une durée de 2 ans qui est accessible sur voie de concours aux titulaires d’un Master 1.
o La spécialisation en communication et création numérique sur deux ans (la 5ème année étant réalisée en alternance) à laquelle peuvent s’inscrire les titulaires d’un BAC+3

Les formations à distance de Community Manager

Plusieurs formations à distance existent. Les cadors de la téléformation tels qu’Educatel se sont engouffrés dans la brèche en proposant des certificats de spécialisation, ainsi que des formations initiales. Mais il existe aussi différentes structures spécialisées dans la communication web qui en proposent justement, en utilisant le canal de communication qu’est Internet. Nous pouvons citer EMweb.
A l’EMweb, 22 cours qui peuvent être suivis au rythme de chacun sont proposés. La formation s’achève avec la conduite d’un projet de fin d’études.
Même si ce type de formations n’était pas très coté à leurs débuts, au niveau des Community Manager professionnels du secteur, elles gagnent de plus en plus en notoriété.

Les formations de reconversion professionnelle de Community Manager

En termes de reconversion professionnelle en Community Manager, il existe aussi bien des formations qualifiantes très courtes (de 1 à 15 jours) et courtes (jusqu’à 03 mois), que des formations plus longues de Community Manager qui vont jusqu’à 9 mois.

  • Des instituts tels que CIFAP ou GECOS offrent principalement des formations très courtes.
  • A l’IMCI, une formation de 420 heures de cours suivi d’un stage de 3 semaines minimum est proposée. Elle est éligible au congé individuel formation.
  • L’IFOCOP propose une formation longue de 4 mois de cours et 4 mois de stage.

Posté par Leonform à 13:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 mars 2015

Comment devenir cavalier professionnel ?

cavalier_professionnelLes cavaliers professionnels ne courent pas les rues, d’autant plus que la profession de cavalier professionnel n’est pas seulement prestigieuse mais aussi très technique. Malheureusement, beaucoup d’aspirants ont un niveau équestre très peu élevé, ce qui n’empêche pas, toutefois les écuries de crouler sous les demandes.

De passion à formation

Pour devenir un cavalier professionnel, il faut être passionné d’équitation. L’aspirant devra aimer tout ce qui concerne le monde équestre. Il devrait avoir un grand intérêt et souvent même, une connaissance hors du commun, sur l’équitation.

La passion pour l’équitation est certes bien, mais ça ne suffit pas. Une bonne formation en plus est nécessaire. Il existe des formations variées pour devenir un cavalier professionnel. En général, la durée de la formation dépend du niveau du postulant à son arrivée. Les formations peuvent s’étendre en moyenne entre quatre mois et six mois.

Au cours de leur formation, les aspirants passeront tour à tour d’un galop à un autre ; le galop représentant le niveau ou le grade du candidat. Ainsi, dépendamment du centre de formation, l’aspirant peut arriver jusqu’au galop huit ou bien passer un CEP 1, 2 ou 3. Le galop huit et le CEP 3 érige au grade d’équestre professionnel.

L’apprenti est appelé à maîtriser des aspects théoriques et pratiques d’alimentation et le comportement du cheval, les infrastructures équestres, les différentes maladies, entre autres. Durant la formation, les apprenants sont soumis à des séances de pratiques intensives dans le but de créer, de développer et d’asseoir des compétences de professionnelles. Les apprenants côtoient des poneys ou chevaux de toutes catégories. En dehors de leurs cours théoriques, les apprentis bénéficient de sorties en compétitions.

Quotidien apprenti vs quotidien professionnel

Pour être un cavalier professionnel il faudra être capable de faire la mobilisation des connaissances hippologiques qui de tous points de vue sont nécessaires à la formation et à la mise en condition des chevaux. De plus, il sera très important d’avoir l’habilité de pouvoir des analyses sur les aptitudes d’un cheval en fonction de sa catégorie, de ses allures et de sa manière d’aborder les obstacles.

Cette profession implique que l’apprenant sache préparer avec minutie un cheval toutes présentations à la vente. Il va de soi que l’apprenant doive maitriser la gestion de l’alimentation, des réglementations rattachées au transport des chevaux et les règlements des différentes compétitions.

Un cavalier professionnel a en général plusieurs activités qui meublent ses journées. Il s’occupe d’assurer le nettoyage du pelage des chevaux, encadre les montées et les sorties des chevaux, s’occupe de leur santé. En qualité de cavalier professionnel, il participe aux compétitions.

Parmi ses tâches, il se doit aussi d’entretenir des relations étroites avec les propriétaires des chevaux dans la mesure où il n’en est pas le propriétaire. Un cavalier professionnel a aussi une casquette d’agent commercial, en ce sens que ce dernier que ce dernier doit gérer les relations avec des acheteurs de chevaux.

Devenir un authentique Cavalier Professionnel transcende donc l’entendement normal de la profession, c’est une véritable vocation.

Source:

http://etudiant.aujourdhui.fr/etudiant/metiers/fiche-metier/cavalier-professionnel.html

http://www.materielcheval.com

http://www.haras-nationaux.fr/information/accueil-equipaedia/formations-et-metiers/les-metiers-de-lequitation/cavalier-professionnel.html

Posté par Leonform à 10:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

12 mars 2015

Devenir menuisier, un métier d'avenir

menuisierLe menuisier travaille le bois mais il peut utilisé, les panneaux agglomérés, stratifiés... . Il fabrique, répare, installe (escaliers, parquets, meubles, boiseries...). Il utilise les matériaux (trusquin, compas, équerre,...) nécessaires pour la confection des pièces qu'il façonnera ensuite. Il utilise des machines à commandes numériques. Suivant un plan de montage et de pose, il assemblera ses pièces. Il assure la finition en posant un revêtement (laques, teintures, vernis...). Il peut restaurer du mobilier ancien.

Les aptitudes nécessaires pour être menuisier :

Il doit être habile, connaître la géométrie. Il travaille dans un atelier ou bien sur un chantier.
Il se déplace et il est amené à travailler avec d’autres professionnels du bâtiment (plombiers, peintres...).
Il manipule des charges importantes.

Pour plus d'informations sur la menuiserie >

Etudes et formations pour devenir menuisier.

Divers CAP, BAC PRO et BTS avec des spécificités :

  • Menuisier, fabricant de menuiserie, mobilier et agencement ou menuisier installateur - charpentier bois ou charpentier de marine - constructeur bois (CAP). La formation dure 2 ans et est accessible après la 3e.
  • Technicien menuisier (agencement) - technicien constructeur bois - technicien de scierie ou technicien de fabrication bois et matériaux associés (BAC PRO)
  • Spécialité génie mécanique option bois et matériaux associés (BAC STI)
  • Systèmes constructifs bois et habitat - charpente-couverture - développement et réalisation bois - technico-commercial option bois et dérivés (BTS)


La Chambre des métiers et de l'Artisanat propose une formation en alternance (apprentissage) :
Elle permet à des jeunes entre 16 à 25 ans de préparer un diplôme ou un titre à finalité professionnelle (du CAP au diplôme d’ingénieur). C'est une formation en entreprise et en centre de formation d’apprentis (CFA). Cette formation d'apprenti peut être envisagée après le collège, lycée..Il faudra chercher une entreprise afin de signer votre contrat d'apprentissage.

Le réseau des GRETA propose des formations diplômantes pour les adultes en CAP, BAC PRO et BP :
menuisier fabricant de menuiserie mobilier et agencement - menuisier installateur ou constructeur Bois (CAP)
technicien en fabrication bois et matériaux associés - technicien menuisier agencement (BAC PRO)
menuisier (BP).

Ces formations préparent à des fonctions de conception, production, construction, réparties dans de nombreux établissements de la région, elles permettent de se qualifier à tous les niveaux (compagnon, technicien...). Ces formations se complètent avec des stages en entreprise, un élément important pour mettre en pratique ses compétences en milieu professionnel.

Le réseau AFPA propose des modules pour les adultes permettant d'accéder à un titre professionnel de niveau CAP/BEP de menuiserie d'agencement. Il y a 5 modules et des certificats de compétences supplémentaires CCP peuvent être obtenus - fabrication et finitions d'éléments d'agencement et meubles en panneaux dérivés du bois - fabriquer et finir des meubles et des ensembles décoratifs à partir de bois massif - poser des mobiliers d'agencement et des ensembles décoratifs.

Menuisier et perspectives d'évolution.

Le menuisier exerce des tâches variées. Ils existent de nombreuses formations qualifiantes mais les brevets professionnels sont appréciés des recruteurs.

Après un BTS du secteur bois, quelques années d'expérience, le menuisier peut envisager d'être chef d’équipe ou contremaître dans une grande entreprise. Il peut se spécifier en tant que cuisiniste, baniste, décors, ébéniste....

Posté par Leonform à 10:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 mars 2015

Réussir concours et diplômes grâce à internet

etudiants

Réussir concours et diplômes grâce à Internet

La réussite professionnelle commence par de brillantes études. Parfois, les cours et les exercices effectués en salle ne sont pas suffisants pour étoffer le bagage intellectuel. C’est à ce stade qu’Internet intervient. Ce puissant réseau réunit toutes les informations nécessaires afin de mieux accompagner les élèves dans la préparation de leur avenir.

Etudier à son propre rythme

Les supports pédagogiques mis en ligne permettent d’approfondir ce qui a été acquis durant les cours. Le premier avantage de l’Internet est la possibilité de choisir les exercices qui aideront à mieux assimiler les leçons. Mais avant même d’entamer ces entraînements, l’étudiant peut se concentrer sur des explications différentes de ce que le professeur lui a fourni. Il ne s’agit pas de contredire celui-ci, mais d’aider l’élève à mieux saisir les points qu’il ne maîtrise pas encore.

De ce fait, l’élève est libre de choisir à quel moment il souhaite étudier, sur quelle matière et quel sujet il souhaite se pencher. Il peut comprendre ce que sa future carrière attend de lui, l’intérêt et les enjeux de la réussite du concours ou du diplôme. Grâce à Internet, les leçons et les notes griffonnés dans les cahiers prennent vie. L’élève dispose des meilleurs outils pour se préparer convenablement.

Une préparation à toutes les spécialités

Avant de se spécialiser, les élèves doivent acquérir des bases générales solides. Grâce à l’outil Internet, l’acquisition de ces bases peut être plus poussée, ce qui aide la préparation d’une spécialisation. La médecine et les métiers du soin font partie des branches d’étude disposant d’une formation sur internet.

La première année de médecine est souvent difficile. Et le passage vers la 2ème année est une étape importante. Des formations en ligne aident les étudiants à mettre toutes les chances de leur côté pour réussir le concours de première année (PACES). Il peut s’agir de QCM, de contrôles réguliers ou de concours blanc. Les activités régulières permettent de stimuler la mémoire et traitent de tous les sujets afin que l’élève soit à la hauteur du véritable concours de passage.

Des programmes établis par des spécialistes

Les formations Internet suivent un programme étoffé, aidant les élèves à mieux s’orienter. Les sujets traités sont adaptés au niveau de chaque participant et au programme des cours en faculté. Les tuteurs et formateurs partagent leurs connaissances et accompagnent les étudiants dans leur quête de réussite.

Futurs ingénieurs ou futurs assistants sociaux peuvent se fier à l’expertise des personnes ayant préparé les exercices, les explications, les schémas et tous les supports disponibles pour augmenter leur chance de succès. Les formations en ligne sont des opportunités précieuses que l’avancée technologique met au profit des étudiants ayant un minimum de connaissance sur la navigation Internet.

L’Internet n’est pas uniquement un réseau pour communiquer avec des proches, pour télécharger des fichiers multimédias ou pour trouver des informations générales. C’est un support infiniment utile qui aide les étudiants de n’importe quelle région à embrasser une brillante carrière en accumulant un maximum de savoir.

Posté par Leonform à 23:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]